La Bande à Bonnot, un bande dessinée à lire absolument !

Les Éditions Glénat nous proposent de découvrir la vie de Jules Bonnot, célèbre truand du XXe siècle qui fit trembler la France entière. Devenu ennemi public numéro un, l’histoire de ce bandit romantique nous entraine dans une aventure hors du commun, celle d’un homme qui refusa catégoriquement de se soumettre aux lois d’une société injuste. Plongez sans attendre dans l’univers de La Bande à Bonnot avec cette bande dessinée à lire absolument !

Un truand devenu légende

Il serait difficile de ne pas se prendre d’affection pour Jules Bonnot, mort le 28 avril 1912 au terme d’un siège qui aura duré près de cinq heures. Anarchiste et truand renommé de la Belle Époque, Bonnot fit trembler Paris et la France entière de par ses crimes et nombreux braquages toujours dirigés contre l’autorité en place.

Un homme ordinaire, bricoleur talentueux, mécanicien hors-pair, Bonnot s’est très vite entouré d’une fine équipe prête à défier les lois. A l’image des héros — ou anti-héros — de la littérature de l’époque, celui qui fut un temps le chauffeur de sir Arthur Conan Doyle était destiné à entrer dans la légende.

Un scénario riche

En ce qui concerne le scénario, Jean-David Morvan, Stefan Vogel ainsi que Laura Pierce ont tous trois travaillé en collaboration afin d’établir une ligne directrice commune. Sans rentrer dans le romantisme à outrance, la volonté de coller aux faits réels marque le ton de ce roman graphique.

Une justesse scénaristique qui permet d’allier plaisir de lecture et vérité historique, tant la fluidité des dialogues est appréciable. Il est également important de noter que le récit, qui rappelons-le s’appuie sur des faits réels, a été légèrement modifié par “souci de rythme et d’intensité dramatique”, comme le souligne l’avant-propos en début de lecture.

Une esthétique remarquable

Les illustrations d’Attila Futaki, auteur de bandes dessinées et peintre hongrois, sont d’une finesse sans pareille. En effet, nous pouvons ressentir le souci du détail à travers une patte artistique des plus talentueuses. La retranscription historique est une tâche qui peut s’avérer ardue, mais Futaki a su s’imprégner de La Belle Époque afin de proposer un rendu réussi.

Les couleurs quant à elles sont variées et la recherche constante de véracité se fait ressentir. Plonger dans les rues de Paris s’avère alors être une aventure prenante et addictive.

Ainsi, n’hésitez pas à découvrir l’homme derrière le truand, Jules plutôt que Bonnot, et participez à l’aventure excitante et ô combien humaine du célèbre truand devenu légende.

Related posts

Leave a Comment