Top 5 des termes littéraires pour briller en société !

Pour les amateurs de lecture, les passionnés du livre, ce top 5 est fait pour vous ! En effet, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi des termes plus ou moins connus du grand public, mais ô combien importants dans la sphère littéraire.

Nombreux d’entre-vous se sont déjà familiarisé — et ce depuis longtemps — avec des termes tels que “quatrième de couverture“, “dos du livre“, ou encore “tranche“, etc. Mais aujourd’hui, nous aimerions vous présenter quelques mots, peu connus ou en tout cas peu utilisés, et qui vous permettrons d’y voir plus clair (et aussi de vous élever au rang de maître suprême lors d’un dîner mondain). C’est parti pour un TOP 5 !


Mon premier est….

Bas-de-casse : Pour celles et ceux habitué(e)s à travailler dans l’imprimerie, ce terme vous semblera plus que familier. Le bas-de-casse sert à désigner les caractères minuscules en typographie.

Plus communément appelés “lettres minuscules”, les caractères bas-de-casse sont ceux situés au bas de la casse, en opposition aux caractères haut-de-casse (les lettres capitales, majuscules).

La casse, c’est une boite en bois ou l’on disposait tous les caractères en plomb utilisés par les typographes. Ce terme est maintenant utilisé pour désigner un texte écrit entièrement en minuscule.

Mon second est…

Leporello : Quel mot amusant, ne trouvez-vous pas ? Un leporello — aussi appelé “livre accordéon” — est un livre qui se déplie comme un accordéon grâce à une technique de pliage et de collage de ses pages.

Pour trouver son origine, il faut se pencher sur une œuvre opéra de Mozart: Don Giovanni. Un des personnages, Leporello, valet de Don Juan, présente à Donna Elvira un longue liste des conquêtes de son maître. Astucieux, non ?

Vous pouvez d’ailleurs trouver des livres leporello sur internet et parfois en librairie, de tailles différentes. Les plus célèbres sont à peine plus grand qu’une pièce ou une médaille.

Mon troisième est…

Tirage de tête : Historiquement parlant, on entend par tirage de tête le premier tirage d’un ouvrage quel qu’il soit (l’expression provient des vieilles presses) et considéré de meilleur qualité, numéroté et parfois signé. Aujourd’hui, un tirage de tête est une version “luxe”, collector, original et authentique d’un ouvrage.

Sa qualité de réalisation (papier, impression, reliure) et son contenu (bonus, premiers jets, dédicace de l’auteur, etc) en font un objet rare. De plus, ces versions sont généralement éditées en quantité (très) limitée, et sont donc par définition très prisées des lecteurs et collectionneurs.

Mon quatrième est…

Belles pages : Lorsque votre livre est ouvert, les belles pages correspondent aux pages situées à droite, et sont systématiquement numérotées avec un chiffre impair. Vous n’aviez jamais remarqué ? Et bien vérifiez, et vous constaterez que toutes les pages de droite de vos livres sont celles qui contiennent les nombres impairs!

Et mon dernier est…

Broché ou relié : Ici, on évoque la méthode d’assemblage des pages d’un livre. Lorsqu’on mentionne le terme reliure, il est question de l’assemblage de cahiers de pages ou feuillets — en effet, on assemble les pages par cahiers et non pas une par une — puis de les coudre ensemble.

C’est une méthode ancienne et très efficace, puisque plus résistant. Les livres reliés sont donc plus chers, mais durent bien plus longtemps. Le brochage est quant à lui peu différent de la reliure, puisque l’assemblage des cahiers de pages se fait non pas grâce à des fils mais plutôt à l’aide de colle que l’on peut parfois apercevoir dans certains lires.

Les livres brochés sont moins résistants, moins chers, mais cette méthode d’assemblage est bien moins coûteuse lors de la phase de réalisation et de ce fait bien plus courante aujourd’hui.

Avec ce top 5, vous ne passerez plus inaperçu !

Related posts

Leave a Comment